R1a1a7b/L260-DNA  H2a2b1--Saint-Luc mtdna  Presse Internationale Google translator

DYS393:13

DYS390:25

DYS19:16

DYS391:10

DYS385a:11

DYS385b:14

DYS426:12

DYS388:12

DYS439:11

DYS389-1:13

DYS392:11

DYS389-2:29

 

 

 

DYS458:17

DYS459a:9

DYS459b:9

DYS455:11

DYS454:11

DYS447:23

DYS437:14

DYS448:20

DYS449:33

DYS464a:12

DYS464b:12

DYS464c:15

DYS464d:15

DYS464e:16

DYS464f:16

DYS460:11

DYS GATAH4:11

DYS YCA II a:19

DYS YCA II b:23

DYS456:17

DYS607:16

DYS576:18

DYS570:19

DYS CDY a:34

DYS CDY b:35

DYS442:14

DYS438:11

 

 

 

 WANCLIK TADE FRENCH ELECTROTECHNICIAN & POLYGLOTTE WORLD TRAVELLER & HISTORY LOVER

YOU ALSO CAN SEE  wanclik.consultor Arabic http://arabski.free.fr/tableau.htm Chinese  chinese-contents

l'institutrice Numelyo de Lyon Manuscrits de la mer morte Marches de la guerre La mémoire des Pays Bas

         
         
         
         
         

 
YOU ALSO CAN SEE wanclik.consultor Arabic http://arabski.free.fr/tableau.htm Chinese chinese-french Japanese

Armoriaux médiévaux polonais

le serpent

Getica de Jordanes

Gniazdo cnoty z kąd herby rycerstwa sławnego królestwa polskiego

le français de nos anciens

l'évolution

http://wanclik.tade.free.fr/ThePhilistines-tabita.htm

 

http://wanclik.tade.free.fr/TheRainbowPortrait_of_QueenElizabeth_I.htm

 

 

Więcejsław (davantage de gloire) WENCESLAUS

arabeGoogle translator

Microsoft-translator

ivrit hebreu

Nihongo_Hiragana

nihongo_katakana

clavier/nihongoFONTS

nihongo.php

MULTILINGUAL Keyboards

zhongwen

characters-list.

zhongwen.RADICAUX

 

chinese-contents arabe

http://wanclik.tade.free.fr/serpentthoutmosis.htm

The last name Wenzlick is an old heredity that has migrated all across the world over the centuries, and as the Wenzlick family has spread, it has evolved making it's etymology challenging to uncover. This Wenzlick history and genealogy page contains the contributed history of the Wenzlick last name made up of user-uploaded content from other AncientFaces users. Wenzlickfamily history has a complex evolution of which the particulars are beginning to be understood by Wenzlick family researchers.

 

 

wenzel-origin

WENT signifie un étranger en anglo-saxon.WAND  veut aussi dire un étranger en islandais et aussi un WENDE

Les germains se divisent en cinq peuples, le premier d'entr'eux est celui des VINDILL, viennent ensuite les CIMBRES, puis les TEUTONS, Les derniers de tous les germains sont les BASTERNES

voisins des DACES

Les wandales pourraient être un mélange de WENDES et d'ALAINS.Leur nom WANDALI , ou plutôt WAND-ALANI ou WEND-ALANI , offrant pour la forme extérieure , unev ressemblance frappante avec le nom GOTHALANI de la CATALOGNE

Le mot WAN rappelle les DIEUX WANIRS OU WANIRS de l'EDDA de Scandinavie.

 

 Edit

Wenzlick History

The evolution of Wenzlick begins at it's earliest origins. Even in the earliest days of a name there have been variations in that single name simply because family names were infrequently written down back when few people could write.

Wenzlick families have emigrated across various regions all throughout history. It was common for a family name to change as it enters a new country or language. As Wenzlick families emigrated between countries, the Wenzlick name may have changed with them.

 

http://wanclik.tade.free.fr/aristocratie-polonaise-bohemienne.htm

 

The world's most famous astronomer, Nicolaus Copernicus (in


Copernicus' father died when he was only 10 years old. .... (Applied Biosystems): DYS456–16; DYS389I– 13; DYS390– 23;. 
DYS389II–29; DYS458–19; DYS19–14; DYS385–11, 13;.DYS393– 13; DYS391– 11; DYS439– 12; DYS635– 23; DYS392– ..... 25. Krings M, et al. (1997) Neandertal DNA sequences and the origin of modern humans ...
 - 
http://www.portalwiedzy.pan.pl/.../Bogdanowicz_et_al_PNAS_0901848106.pdf 

R1a1 clades: P is for Polish

 Just recently we saw the discovery of a new haplogroup called R1a1a7, which I boldly christened a Slavic genetic marker (see here), because it appeared to be linked to Slavic expansions around Europe. Now it seems this haplogroup also harbors an STR cluster which could be a signal of a secondary demographic event roughly within the boundaries of modern day Poland. Peter Gwozdz, the R1a enthusiast who first spotted the haplotype, and suitably named it the "P type", estimates its time of expansion to be less than 1500 years ago. This could mean it was one of the lineages intimately linked with the formation of the first Polish state. He's written a two-part article in Genetic Genealogy touching on the subject...

my mother Anna Janik is born in Stryszawa 34205 POLAND

 my father Franciszek WANCLIK is born in MALEC 32651 POLAND POLAND          King_of_Poland

 

Jude

Milieu de l'Atlantique

Instrumentation industrielle numérique en 1995 en FRANCE

1994 l'année pendant laquelle j'ai commencé à faire du numérique et du tactile

sensagent

slowniki

Encyclopedie

BOOKS

 

Histoire de la Pologne

Venzik

Borzywoj_I

.LES PIAST

DukePlastofPoland

Polish_monarchs

Przemyslidzi

DIVERS

Wąż-Wężyk

Appolinaire-Wąż-Wężyk

Wanc_Wężyk multilingue

WANG-MALEC_OSIEK

 

NOTRE NOM

R1a1a7b-DNA

MtDNA-H2a2b1

Franciskus-1870 and Saint Luc

R1a

MTDNA

VENzhIK

SEJM

Wielopolski

Duke_of_Teschen

Habsburg

VAN DYCK

Dagomeludex

wanclik

BOHEMIA

PIASTY ou WANCLIK

GLIWICE

MALEC..

Dynastie Piast

WENCESLAS

Wenzel Herrscher

Herb-Wąż-Wężyk

The past

Wenzelik

Rois de Pologne

VanDYCK

.Wenzel I

Wenzel

Stanislas

Joachim_Andreas_von_Schlick

SaintEmpireRomainGermanique

WASA Marysienka

Herb-Wąż-Wężyk-Wasa

Maximilien 1er

Noblesse

Jan WancOrgany1381

ALBI LA VILLE OU JE SUIS NE

Unesco-Albi-la-classe-mondiale

kohlpoth

Sisteron

WAZA

THE DELUGE IN POLAND MOVIE

SFORZA

Mieczyslaw WANCLIK mon frère dans l'armée polonaise en Angleterre.pendant la guerre., Franciszek WANCLIK mon père, Elzbieta, Henriette, mes soeurs, Anna Janik WANCLIK ma mère, Kazimira WANCLIK ma soeur.moi.

Tadé WANCLIK et Tania Marques de SOUZA TELLECHEA WANCLIK avec ma mère.

 

 

 

DYS393:13

DYS390:25

DYS19:16

DYS391:10

DYS365a:11

DYS385b:14

DYS426:12

DYS388:12

DYS439:11

DYS389-1:13

DYS392:11

DYS389-2:29

DYS458:17

DYS459a:9

DYS459b:9

DYS455:11

DYS454:11

DYS447:23

DYS437:14

DYS448:20

DYS449:33

DYS464a:12

DYS464b:12

DYS464c:15

DYS464d:15

DYS464e:16

DYS464f:16

DYS460:11

DYSgata4:11

DYSycaiia:19

DYSycaiib:23

DYS456:17

DYS607:15

DYS576:18

DYS570:19

DYScdya:34

DYScdyb:35

DYS442:14

DYS438:11

 

DYS393:13%09+DYS390:25%09+DYS19:16%09+DYS391:10&source=bl&ots=ml4bVBh3Q9&sig=A8QGYiTHU4TIkZa7YsiWhW8JRuA&hl=fr&ei=3joRTM_bHcet4QbQw5nMBw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBUQ6AE

 

Saint Wenceslas

Duc de Bohême, Martyr (+ 936)

Saint Wenceslas eut pour père Wratislas, duc de Bohême, prince vertueux, et pour mère Drahomire, païenne et ennemie acharnée du nom chrétien. Drahomire eut un autre fils appelé Boleslas, qu’elle éleva dans l’idolâtrie.

A la mort de son mari, elle s’empara de la régence et ne s’en servit que pour persécuter la religion chrétienne. A cette vue, le zèle de Wenceslas le décida à prendre, avant sa majorité, les rênes du gouvernement. Il se fit le père des orphelins, le soutien et le défenseur des veuves, la providence des pauvres. Afin de n’être pas reconnu, il portait, de nuit, du bois aux pauvres honteux. Il visitait les prisonniers, rachetait les captifs, consolait et secourait les malheureux. Il fit venir des missionnaires de Souabe et de Bavière et fit construire de nombreuses églises.

Wenceslas joignait la piété aux bonnes oeuvres ; il assistait à l’office divin du jour et de la nuit ; il allait souvent nu-pieds, par le froid et la neige, sans jamais se plaindre de la rigueur de l’hiver. Quelques fois celui qui l’accompagnait la nuit était transi de froid ; mais il n’avait qu’à marcher sur les pas de Wenceslas, et aussitôt il sentait une chaleur bienfaisante pénétrer tous ses membres. L’esprit de religion du pieux roi lui faisait honorer les évêques et les prêtres comme Jésus-Christ Lui-même ; il les aimait comme des pères, et quand il traitait quelque affaire avec eux, c’était avec une humilité et une déférence profondes. Sa grande dévotion était la dévotion à la Sainte Eucharistie.

Pour témoigner son amour à Jésus-Hostie, il semait de ses propres mains le blé et pressait le vin destinés au Saint Sacrifice de la Messe ; son bonheur était de servir à l’autel et de présenter au prêtre le pain, le vin, l’eau et l’encens. La piété de Wenceslas était pour lui la source d’une intrépidité surprenante. Il dut s’opposer aux armes d’un prince voisin qui avait envahi ses États. Pour épargner le sang de ses sujets, il proposa à son ennemi un combat singulier et se présenta presque sans armes devant un adversaire armé jusqu’aux dents. Wenceslas allait être percé par la lance ennemie, quand le prince usurpateur aperçoit près du saint duc deux anges pour le défendre. A cette vue, il se jette à ses pieds et lui demande pardon.

Attiré dans un guet-apens par sa mère et son frère, Wenceslas mourut d’un coup d’épée fratricide, au moment où il priait dans une église.
Ce jeune martyr pardonna à son frère en mourant. Dès le XIème siècle,
 il est reconnu comme le patron national de la Bohème.

Saint Wenceslas eut pour père Wratislas, duc de Bohême, prince vertueux, et pour mère Drahomire, païenne et ennemie acharnée du nom chrétien.

Mieszko Ier (polonais, v. 9351 – 25 mai 992) est le premier souverain connu de la dynastie des Piasts et premier duchistorique de Pologne.

Mieszko Ier a hérité de ses prédécesseurs d’un vaste territoire qui englobait la Grande-Pologne, la Cujavie, la Mazovie, mais a conquis aussi la Silésie, la Petite-Pologne, la Poméranie et a placé la Pologne sous la protection de l'Église afin d'écarter lasuzeraineté allemande.

Król Michał Korybut Wiśniowiecki zmarł w pałacu arcybiskupim we Lwowie 10 listopada 1673 – jak wykazała sekcja zwłok na skutek pęknięcia wrzodu w przewodzie pokarmowym, co było spowodowane stresem. Nowym królem obrany został 19 maja 1674 Jan III Sobieski. Po nabożeństwie serce króla pochowano w klasztorze kamedułów na Bielanach w Warszawie. Wnętrzności pochowano w Katedrze Łacińskiej we Lwowie, ciało zaś 20 listopada odwieziono do Warszawy. Doczesne szczątki króla Michała pochowano tego samego dnia wraz z prochami Jana II Kazimierza Wazy w podziemiach katedry wawelskiej, w dzień koronacji następcy, Jana III Sobieskiego 31 stycznia 1676[5].

http://pl.wikipedia.org/wiki/Karol_IV_Luksemburski

Waclaw1er  Vaclavic

Zbrasłav   Vratislav

Z Wikipedii, wolnej encyklopedii
Zbrasłav (Sbraslav)
 
Legendarny książę czeski
historia.htm
Dynastia Przemyślidzi
Urodzony X wiek
Ojciec Wacław I Święty
Matka nieznana

Zbrasłav, także Sbraslav (X wiek) – legendarny syn księcia czeskiego Wacława I z nieznanej bliżej małżonki bądź nałożnicy.

Życiorys

Według Legendy Kristiana książę Wacław miał pod wpływem rodziny ożenić się i spłodzić syna, któremu nadał imię Zbrasłav. Był on jednak najprawdopodobniej dzieckiem nieślubnym. Imię dziecka mogło nawiązywać dostarosłowiańskiego słowa Sъbor(ъ)slab, związanego z liturgią słowiańską. Dalsze losy Zbrasłava opierają się wyłącznie na domysłach historyków. Jedna z hipotez[1] identyfikuje go z księciem Stodoran zwanym Vętjeslavitjъ. Imię to jest tłumaczone jako Vaclavic, czyli syn Wacława. Prawdopodobnie po zabójstwie ojca Zbraslav znalazł tam azyl polityczny. Domysł ten uprawdopodabnia fakt, że Zbrasłav był wnukiem stodorańskiej księżniczki Drahomiry. Inna teoria[2] głosi, jakoby Zbrasłav był tożsamy z księciem libickim Sławnikiem, protoplastą rodu Sławnikowiców.

En 962, Mieszko Ier, fils de Siemomysl et descendant du légendaire Piast, succède à son père et devient duc des Polanes, qui donneront le nom de Pologne au pays. Mieszko n’est pas son vrai nom, c’est un nom qui lui a été donné plus tard. Il règne sur les territoires que lui a légué son père (Grande Pologne, Cujavie, Mazovie) et qui sont convoités par le Saint-Empire romain germanique. En 963, Wichman (en), comte de Saxe au service du margrave Gero, envahit la Pologne et écrase lesPolonais (un frère de Mieszko est tué dans la bataille). Mieszko est obligé de reconnaître la suzeraineté du Saint-Empire.

En 965, pour conjurer le danger tchèque au sud, Mieszko Ier fait une alliance avec la Bohême qu’il scelle en épousant la princesse Dubravka (Dobrawa, appelée ensuite Dąbrówka), chrétienne et fille du prince Boleslav Ier de Bohême. Il fait entrer des clercs lettrés et des prêtres dans sa cour. Au début de l’année 966, Mieszko Ier fait un voyage mémorable en Tchéquie, chez Boleslas Ier. De là, avec son beau-père, il part pour Ratisbonne où il se fait baptiser le 4 avril 966 selon les rites latins de l'Église romaine, afin d’éviter une conversion forcée par les Allemands et l'incorporation de la Pologne dans le Saint-Empire. Ce baptême place la Pologne dans la sphère de la culture chrétienne occidentale et latine. En 967, Mieszko Ier, avec l’appui des Tchèques, s’empare de la Poméranie occidentale (il occupe l’embouchure de l’Oder, annexe Szczecin) et écrase l’armée de Wichman, sur la rive gauche de la Warta. Celui-ci périt dans la bataille, le 22 septembre 967. En 968, suite à la conversion de Mieszko Ier, la papauté instaure chez les Polanes, à Poznań, un premier évêché confié à l’évêque missionnaire Jordan. Cet évêché dépend directement de Rome et non du Saint-Empire.

La Pologne entre 960 et 992

Le 24 juin 972, suite à une offensive des Saxons, Mieszko Ier écrase l’arméebrandebourgeoise d'Odo Ier (le successeur de Gero), le margrave de Lusace (laMarche de l'Est saxonne), qui avait franchi l’Oder (bataille de Cedynia). Czcibor, le frère de Mieszko, est peut-être tué pendant la bataille2. La Poméranie occidentale se soumet à la Pologne. En 973, l’empereur Otton Ier, de retour d’Italie, arbitre le conflit entre la Lusace et la Pologne, tranchant en faveur d'Odo. Après le décès d'Othon Ier (7 mai 973), Otton II oblige Mieszko Ier et Odo à faire la paix (paix deQuedlinburg). Mieszko doit payer un tribut pour les territoires étendus à l’ouest de la Warta. Il doit aussi envoyer son fils Boleslas en otage à la cour de l’empereur mais il place son fils sous la protection pontificale et dénonce le traité de vassalité, arrêtant de payer un tribut à l’empereur. En 974, il soutient Henri II de Bavière qui essaye sans succès de supplanter Otton II.

La mort de Dubravka en 977 annonce une érosion de l’alliance entre les Tchèques et les Polonais. En 979, Mieszko Ier repousse l'expédition militaire du Saint-Empire et de la Lusace contre la Pologne. Un traité de paix met fin à la guerre et Mieszko épouse Oda, la fille de Dietrich d’Haldensleben, le margrave de la Marche du Nord.

En 980, Mieszko Ier prend la Petite-Pologne aux Tchèques. L’embouchure de la Vistule est incorporée à la Pologne. MieszkoIer fonde la place forte de Gdańsk pour y consolider son pouvoir. En 981, il doit concéder du terrain à Vladimir le Grand de laRus' de Kiev qui attaque sur la frontière orientale, le long du Bug et du San. En 984, Mieszko Ier échange son soutien à l’empereur contre une protection contre les Polanes qui menacent la Poméranie occidentale. En 985, il se joint à la guerre du Saint-Empire contre les Lusiciens. En 986, MieszkoIer rend un hommage de vassalité à Otton III et l’aide à reconquérir la Misnie (986-987).

En 988, Mieszko construit une alliance contre les Danois, mariant sa fille Świętosława à Éric VI de Suède. Les Polonais s’emparent de Wolin et de Szczecin.

En 990, après plusieurs campagnes militaires, Mieszko Ier, aidé par le Saint-Empire, a définitivement arraché la Silésie et la région de Cracovie (Petite-Pologne) à l’influence du duc de Bohême. En 991, Mieszko Ier soutient activement Otton III contre le Brandebourg. Le Dagome Iudex, un document qui énumère les possessions du duc Mieszko Ier, est rédigé la même année. Il est confié au pape Jean XV qui place les territoires de Mieszko sous la protection pontificale.

Mieszko Ier décède le 25 mai 992, laissant à son fils aîné, le duc Boleslas Ier le Vaillant, un pays d’environ un million d’habitants.

Przemyslide, Ulric prince de Brünn Sexe: Masculin 
Décès : 1113 
Parents:

Père: Przemyslide, Conrad duc de Bohême
Mère: Tengling (de), Wilpirk comtesse de Tengling
 

Famille:

Enfant(s):

Przemyslide, Vratislav 

http://wanclik.free.fr/Premyslides-Venceslas.htm

Le duc Wąż a été crée par le duc Siemomysl  en 0962 et installé à Wężykowa Wola.Les rois Winillis qui ont conquis l'Italie au 6ème siècle portaient le symbole du serpent.

Przemysł II
(Premyslas II)

Seal of Przemysł II King of Poland from 1296.PNG

Piast

High Duke 1290-1295
King 1295-1296

grandson of Henry II
also Duke of Poznań, Greater Poland and Pomerania

Václav II
(Wenceslas II)

Codex Manesse Wenzel II. von Böhmen.jpg

Přemyslid

High Duke 1296-1300
King 1300-1305

married Premyslas II's daughter
Duke of Lesser Poland since 1291

Václav III
(Wenceslas III)

Wenzel3.jpg

Přemyslid

King 1305-1306

son of Wenceslaus III
uncrowned
assassinated

Władysław I the Elbow-high
(Ladislas IV/I)

Władysław Łokietek by Bacciarelli.png

Piast

High Duke 1306-1320
King 1320-1333

grandson of Konrad I
re-united the Kingdom of Poland

Kazimierz III The Great
(Casimir III)

Kazimierz III sarcophagus figure.jpg

Piast

King 1333-1370

son of Ladislas IV/I
regarded as one of the greatest Polish monarchs

Ludwik
(Louis I)

Louis I of Poland and Hungary.jpg

Anjou

King 1370-1382

nephew of Casimir III

Jadwiga
(Hedwig)

Jadwiga Andegaweńska.jpg

Anjou

King 1382-1399

daughter of Louis I
reigned jointly with her husband
Ladislas II since 1386

[edit]Kings of Poland and Grand Dukes of Lithuania

[edit]Jagiellon Dynasty

Ruler

Dynasty

Reign Began

Reign Ended

Notes

Władysław II Jagiełło
(Ladislas II)

Jogaila (Władysław II).jpg

Jagiellon

4 March 1386

1 June 1434

reigned jointly with his wife Jadwiga until 1399
the longest reigning king of Poland

           

 

Jan Wanc

 

Antoni Wanclik or  Sir Anthony van Dyck ? VAN DIYCK

 

Original(Polabian) name of Swiętowit(according Bruckner Polish correct transcription) was Svątewit which means "mighty lord". Svantevit it's twisted word from chronicles... which ind

eed contains word "swan"

Wanclik - od imienia Wacław,Vaclav,Wenzel ,Venceslas(PIAST)

van Gulik,von Jülich et l'empereur romain germanique Wenzell.duc du Luxembourg.

la terminaison "lik" existe en turc et signifie "de", en tchèque elle signifie "fils de"

WANC  peut venir de Vandales, Winniles.Les wendes étaient les slaves vivant dans les territoires

occupés par les gens de langue allemande appelés niemiec , niemcy

ceux qui ne parlent pas notre langue.

 

WENZELIK VON SARABITZ

JOHAN WENZL WENZELIK (1521)

VRCHOVINCE NOVA PAKA HRADEC KRALOWE

PRAGUE LIEU DE RESIDENCE HABITUEL DE L EMPEREUR RODOLPHE 2

wąż,wężyk serpent et petit serpent.le serpent a été utilisé par les rois scytes, comme leur emblème.WANDA la reine de Pologne ,était la fille de Krok, le tchèque qui a fondé Cracovie et dont la légende veut qu'on ai tué un dragon sous son règne.Ce mythe se retrouve lorsque Siemomyśl , nomme un duc et lui attribue cet emblème "wąż" qui nous est parvenu jusqu'à aujourd'hui ou hier, jusqu'à la déclaration de la guerre de 1914.

 La Pologne en 992/1025

Fondée au xe siècle sur le territoire des Polanes, la Pologne devient au Moyen Âge une puissance incontournable en Europe centrale. Son premier souverain est Mieszko Ier, fondateur de la dynastie Piast qui règne sur la Pologne de 966 à 1370. La capitale est alors Gniezno, à l'est de Poznań.

Poste avancé de l'Occident catholique romain et cible du Drang nach Osten, la poussée germanique vers l'est, elle fait face aux mondes orthodoxe(en Russie, Biélorussie et Ukraine), païen (les Baltes sont tardivement christianisés), et musulman avec la poussée turco-mongole. Située au carrefour de plusieurs mondes, et dépourvue de frontières naturelles, la Pologne est extrêmement exposée aux invasions. L'invasion de la Horde d'Ormongole de 1248 à 1275 ruine le pays. Casimir III le Grand, dernier roi de la dynastie des Piast, unifie la Pologne.

En 1386, la reine de Pologne, Hedwige d'Anjou et le grand-duc de Lituanie, Ladislas II Jagellon signent l’accord de l’Union de Krewo qui marque le commencement de l'Union de Pologne-Lituanie, sous la dynastie lituanienne des Jagellon. Casimir IV réunit pour une petite période les couronnes deBohême (1471-1526) et de Hongrie (1490-1526) à celle de Pologne.

Mieszko Ier (v. 9351 – 25 mai 992) est le premier souverain connu de la dynastie des Piasts et premier duc historique de Pologne.

Mieszko Ier a hérité de ses prédécesseurs d’un vaste territoire qui englobait la Grande-Pologne, la Cujavie, la Mazovie, mais a conquis aussi la Silésie, la Petite Pologne, la Poméranie et a placé la Pologne sous la protection de l'Église afin d'écarter la suzerainetéallemande.

 

En 962, Mieszko Ier, fils de Siemomysl et descendant du légendaire Piast, succède à son père et devient duc des Polanes, qui donneront le nom de Pologne au pays. Mieszko n’est pas son vrai nom, c’est un nom qui lui a été donné plus tard. Il règne sur les territoires que lui a légué son père (Grande Pologne, Cujavie, Mazovie) et qui sont convoités par le Saint Empire romain germanique. En963, Wichman, un comte de Saxe au service du margrave Gero, envahit la Pologne et écrase les Polonais (un frère de Mieszko est tué dans la bataille). Mieszko est obligé de reconnaître la suzeraineté du Saint Empire.

En 965, pour conjurer le danger tchèque au sud, Mieszko Ier fait une alliance avec la Bohême qu’il scelle en épousant la princesseDubravka (Dobrawa, appelée ensuite Dąbrówka), chrétienne et fille du prince Boleslav Ier de Bohême. Il fait entrer des clercs lettrés et des prêtres dans sa cour. Au début de l’année 966, Mieszko Ier fait un voyage mémorable en Tchéquie, chez Boleslas Ier. De là, avec son beau-père, il part pour Ratisbonne où il se fait baptiser le 4 avril 966 selon les rites latins de l’Église romaine, afin d’éviter une conversion forcée par les Allemands et l’incorporation de la Pologne dans le Saint Empire romain germanique. Ce baptême place la Pologne dans la sphère de la culture chrétienne occidentale et latine. En 967, Mieszko Ier, avec l’appui des Tchèques, s’empare de laPoméranie occidentale (il occupe l’embouchure de l’Oder et annexe Szczecin) et écrase l’armée de Wichman, sur la rive gauche de laWarta. Celui-ci périt dans la bataille, le 26 septembre 967. En 968, suite à la conversion de Mieszko Ier, la papauté instaure chez les Polanes, à Poznań, un premier évêché confié à l’évêque missionnaire Jordan. Cet évêché dépend directement de Rome et non du Saint Empire.

Y-dna-R1A

MtDNA-H2a2b1

Franciskus-1870 and Saint Luc

R1a

MTDNA

R1A Poland

PIASTY ou WANCLIK

Dynastie Piast

Rois de Pologne

VanDYCK 

.Wenzel I

Wenzel

Stanislas

WASA

 

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:3phase-rmf-320x240-180fc.gif

 

które stanowi nowszą postać imienia złożonego Więcesław, Więcław. Zmiana nastąpiła w okresie średniowiecza pod wpływem języka czeskiego.

qui est une nouvelle forme du nom du complexe Więcesław, Wieclaw. Wacław_de_Płock   e changement est survenu pendant le Moyen Âge sous l'influence

de la langue tchèque.

svantevit

 Wenceslas 1er   Chopin En hommage à mon Frère Mieczyslaw et ma soeur Elisabeth.

 Le Waclaw  1er polonais est le même que le Venceslas 1er tchèque, descendant du fondateur de la Dynastie des Piast en Bohème et frère de Boleslas 1er...

Many of the actual holders of the name rooted like Wenzel ,Wendel in all the forms depending of local languages may credit the idea of being a descendent of the line Piast

 and the more if they are descendant of a line living in Poland or the ground where  were living the Vandals , the Wends or the Goths. They should analyse their DNA

in order to increase the database built in many places aiming the comprehensive mapping of the past of men based on precise informations and not only reflecting what is written and acted as the truth...

es przemyslides

Vindeliker or VENETES

 

 

 

Wacław de Płock - Wikipédia

Wacław de Płock (en polonais Wacław płockiWacław_de_Płock ), de la dynastie des Piasts, est né vers 1293 et est mort le 23 mai 1336. Il est duc de Płock (à partir de 1313) ...fr.wikipedia.org/wiki/Wacław_de_Płock -

Je n'exclue pas que l'on puisse penser que le nom Waza de la dysnastie suédoise ait la même origine Wanda et que les Piast soient des descendant des vandales.

 

Liste des souverains de Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

(Redirigé depuis Liste des rois de Pologne)

Aller à : Navigation, rechercher

La Pologne a été dirigée par des ducs (v.962–1025, 1032–1076, 1079–1295, 1296–1300 et 1306–1320) et des rois (1025–1032, 1076–1079,1295–1296, 1300–1305 et 1320–1795). Les dynasties polonaises les plus connues sont celles des Piasts (v.962–1370) et des Jagellon (1386–1572), les autres monarques étant souvent des souverains de pays voisins ou des princes issus de dynasties étrangères. La royauté polonaise s’est terminée avec le troisième partage de la Pologne (1795) et l'abdication de Stanislas Poniatowski. La renaissance de la Pologne en 1918 s’est réalisée sous la forme d’unerépublique.

Sommaire

[masquer]

Dynastie Piast (jusqu'en 1138) [modifier]

Portrait

Nom

Titre

Règne

Notes

Armes

Siemovit

Siemovit
(Siemowit)

Duc de Pologne

Légendaire

Siemovit est le nom du plus ancien duc desPolanes connu. Il serait le fils de Piast le Charron, fondateur de la dynastie Piast. On ne peut exclure cette possibilité mais rien ne le prouve. Son fils Lech lui succède.|couleurFondT=#4C7D99

 

Lestko

Lestko
(Leszek)

Duc de Pologne

Légendaire

Il serait le fils de Siemovit. Il aurait régné dans la première partie du Xe siècle. Gallus Anonymus le décrit comme un souverain plutôt puissant. Son filsSiemomysl lui succède.

 

Siemomysl

Siemomysl
(Siemomysł)

Duc de Pologne

Légendaire

Il serait le père de Mieszko Ier, le premier souverain historique polonais. Il aurait régné au Xe siècle, jusqu’au début des années 60, réunissant sous son autorité les territoires des Polanes, des Goplanes et des Mazoviens. Il aurait transmis à son fils ces territoires connus aujourd’hui sous le nom de Grande-Pologne.

 

Mieszko Ier

Mieszko Ier

Duc de Pologne

~960-992

Mieszko Ier est le premier souverain connu de la dynastie des Piasts et premier duchistorique de Pologne. Mieszko Ier a hérité de ses prédécesseurs d’un vaste territoire qui englobait la Grande-Pologne, laCujavie, la Mazovie, mais a conquis aussi la Silésie, la Petite Pologne et laPoméranie.

Armes des Piasts

Boleslas Ier

Boleslas Ier le Vaillant
(Bolesław I Chrobry)

Duc de Pologne
puis
Roi de Pologne

992-1025
puis
1025-1025

Fils aîné du duc Mieszko Ier. Il est le premier souverain polonais à être couronné roi (1025). Il a réussi à unir les tribus des Slaves de l'ouest et à régner seul pendant 33 ans.

Mieszko II

Mieszko II Lambert

Roi de Pologne

1025-1031

A la mort de Boleslas Ier le Vaillant, Mieszko II Lambert lui succède selon sa volonté de son père, bien qu’il ne soit pas l’aîné. Cette succession n’est pas acceptée par ses deux frères, Bezprym et Otton, qui finissent par le renverser.

Bezprym

Bezprym

Duc de Pologne

1031-1032

Fils aîné de Boleslas Ier. Son père l’a déchu de son droit à lui succéder, au profit de son frère Mieszko II Lambert. Il prend le trône avec l'aide de son frère Otton et de l'empereur Conrad II.

 

Otton

Duc de Pologne

1032-1032

Fils de Boleslas Ier

 

Thiedric

Duc de Pologne

1032-1032

Petit-fils de Mieszko Ier

Mieszko II

Mieszko II Lambert

Roi de Pologne
puis
Duc de Pologne

1032-1033
puis
1033-1034

En 1032, après les assassinats de Bezprym et d’Otton, Mieszko II revient de Bohème et s’efforce de réunifier le pays. En 1033, le Saint-Empire se montrant menaçant, Mieszko II renonce à son titre de roi, reconnaît la suzeraineté de l’empereur. II est assassiné en 1034

Interrègne 1034-1039

Casimir Ier

Casimir Ier le Restaurateur
(Kazimierz I Odnowiciel)

Duc de Pologne

1039-1058

L’assassinat de Mieszko II marque le début d’une vacance du pouvoir et d’une longue période anarchique. Boleslas, le fils aîné de Mieszko II, aurait essayé d’éliminer les ennemis et d’unifier le pays avant d’être assassiné vers 1037. Après plusieurs tentatives son frère Casimir réussit à monter sur le trône de Pologne.

Boleslas II

Boleslas II le Généreux oule Téméraire
(Bolesław II Szczodry / Śmiały)

Duc de Pologne
puis
Roi de Pologne

1058-1076
puis
1076-1079

A la mort de son père, Casimir Ier, il lui succède sur le trône polonais. Ses frères devenant des gouverneurs de province avec une très large autonomie.

Ladislas Ier

Ladislas Ier Herman
(Władysław I Hermany)

Duc de Pologne

1079-1102

Frère cadet du roi Boleslas II, il est le fils de Casimir Ier. Il renverse son frère avec le soutient du Saint-Empire et de Vratislav II de Bohême.

Zbigniew

Zbigniew

Duc de Pologne

1102-1107

Fils illégitime de Ladislas Ier, il entre en compétition avec son demi-frère Boleslas III pour le trône. Ce dernier aura finalement le dessus et en 1112, autorise son Zbigniew en Pologne. Il l’accuse de trahison, lui fait crever les yeux, ce dont il mourra rapidement.

Boleslas III

Boleslas III le Bouche-Torse
(Bolesław III Krzywousty)

Duc de Pologne

1102-1138

Fils légitime de Ladislas Ier, il entre en compétition avec son demi-frère Zbigniewpour le trône de Pologne. Il prend le dessus et règne jusqu'en 1138.

Démembrement territorial (1138–1306) [modifier]

Afin d'éviter des guerres fratricides, Boleslas III le Bouche-Torse prévoit dans son testament le partage de la Pologne en plusieurs duchés, avec l'autorité suprême (il porte le titre de princeps ou senior) accordée au duc de Petite-Pologne ou de Cracovie.

Portrait

Nom

Titre

Début du règne

Fin du règne

Ladislas II

Ladislas II le Banni
(Władysław II Wygnaniec)

Duc

1138

1146

Boleslas IV

Boleslas IV le Frisé
(Bolesław IV Kędzierzawy)

Duc

1146

1173

Mieszko III

Mieszko III le Vieux
(Mieszko III Stary)

Duc

1173

1177

Casimir II

Casimir II le Juste
(Kazimierz II Sprawiedliwy)

Duc

1177

1190

Mieszko III

Mieszko III le Vieux
(Mieszko III Stary)

Duc

1190

1191

Casimir II

Casimir II le Juste
(Kazimierz II Sprawiedliwy)

Duc

1191

1194

Lech Ier

Lech Ier le Blanc
(Leszek Ier Biały)

Duc

1194

1198

Mieszko III

Mieszko III le Vieux
(Mieszko III Stary)

Duc

1198

1202

Lech Ier

Lech Ier le Blanc
(Leszek Ier Biały)

Duc

1202

1202

Ladislas III

Ladislas III aux Jambes Grêles
(Władysław III Laskonogi)

Duc

1202

1202

Lech Ier

Lech Ier le Blanc
(Leszek Ier Biały)

Duc

1202

1210

Mieszko IV

Mieszko IV Jambes Mêlées
(Mieszko IV Plątonogi)

Duc

1210

1211

Lech Ier

Lech Ier le Blanc
(Leszek Ier Biały)

Duc

1211

1227

Ladislas III

Ladislas III aux Jambes Grêles
(Władysław III Laskonogi)

Duc

1228

1229

Conrad Ier

Conrad Ier de Mazovie
(Konrad I Mazowiecki)

Duc

1229

1232

Henri Ier

Henri Ier le Barbu
(Henryk I Brodaty)

Duc

1232

1238

Henri II

Henri II le Pieux
(Henryk II Pobożny)

Duc

1238

1241

 

Boleslas II le Chauve
(Bolesław II Łysy)|

Duc

1241

1241

Conrad Ier

Conrad Ier de Mazovie
(Konrad I Mazowiecki)

Duc

1241

1243

Boleslas V

Boleslas V le Pudique
(Bolesław V Wstydliwy)

Duc

1243

1279

Lech II

Lech II le Noir
(Leszek II Czarny)

Duc

1279

1288

Henri IV

Henri IV le Juste
(Henryk IV Probus)

Duc

1288

1290

Przemysl II

Przemysl II
(Przemysł II)

Duc
Roi

1290
1295

1295
1296

Venceslas Ier

Venceslas Ier
(Wacław I)

Roi

1300

1305

Venceslas II

Venceslas II
(Wacław II)

Roi

1305

1306

Réunification sous les Piasts (1306–1370) [modifier]

Portrait

Nom

Titre

Règne

Notes

Armes

Ladislas Ier

Ladislas Ier le Bref
(Władysław I Łokietek)

Duc de Pologne
puis
Roi de Pologne

1306-1320
puis
1320-1333

Fils de Casimir Ier de Cujavie. De 1275 à1288, il doit partager le pouvoir avec ses frères. En 1320, il est couronné roi de Pologne

Armes des Piasts

Casimir III

Casimir III le Grand
(Kazimierz III Wielki)

Roi de Pologne

1333-1370

Fils de Ladislas Ier, il est le dernier roi de Pologne issu de la dynastie Piast. Louis Ierde Hongrie issu de la maison capétienne d'Anjou-Sicile lui succède.

Dynastie angevine (1370–1399) [modifier]

Portrait

Nom

Titre

Règne

Notes

Armes

Louis d'Anjou

Louis d'Anjou
(Ludwik Węgierski)

Roi de Pologne

1370-1382

Fils de Charles Ier d'Anjou, à la mort de son oncle Casimir III le Grand, il est élu et couronné roi de Pologne le 17 novembre1370.

Armes des Piasts

Hedwige

Hedwige Ire
(Jadwiga)

Roi de Pologne

1382-1399

Fille de Louis d'Anjou. Bien qu'elle soit aujourd'hui appelée "la reine", Hedwige fut couronnée roi de Pologne, le genre masculin de son titre souligne qu'elle était monarque de pleins droits, tandis que le titre de reine désignait seulement la femme du roi.

Dynastie Jagellon (1386–1572) [modifier]

Portrait

Nom

Titre

Règne

Notes

Armes

Ladislas II

Ladislas II Jagellon
(Władysław II Jagiełło)

Roi de Pologne

1386-1434

Il devint roi de Pologne par son mariage avec la reine Hedwige d'Anjou et fut couronné roi de Pologne. Après la mort de leur fille et héritière nouveau-née et de la princesse en 1399, les polonais lui demandèrent de conserver le trône.

COA polish king Jagellon.svg

Ladislas III

Ladislas III le Varnénien
(Władysław III Warneńczyk)

Roi de Pologne

1434-1444

Fils aîné de Ladislas II Jagellon. Le roi tombe sur le champ de bataille le 10 novembre 1444. On ne retrouvera jamais son corps ce qui entraîne un interrègne de 3 ans en Pologne.

Interrègne 1444-1447

Casimir IV

Casimir IV Jagellon
(Kazimierz IV Jagiellończyk)

Roi de Pologne

1447-1492

Deuxième fils de Ladislas II Jagellon. Casimir IV Jagellon eut une politique étrangère tenace pour préserver l'union politique de la Lituanie et de la Pologne. Il tenta de recouvrir les territoires perdus de l'ancienne Pologne.

Jean Ier

Jean Ier Albert Jagellon
(Jan I Olbracht)

Roi de Pologne

1492-1501

Troisième fils de Casimir IV de Pologne. A la mort du roi Casimir IV le 7 juin 1492, Jean Albert devient roi de Pologne, tandis qu'Alexandre, son frère cadet, devient grand-duc de Lituanie.

Alexandre Jagellon

Alexandre Jagellon
(Aleksander Jagiellończyk)

Roi de Pologne

1501-1506

Quatrième fils de Casimir IV de Pologne. Il décède sans descendance.

Sigismond Ier

Sigismond Ier le Vieux
(Zygmunt I Stary)

Roi de Pologne

1506-1548

Cinquième fils de Casimir IV de Pologneet troisième de la fratrie à monter sur le trône de Pologne.

Sigismond II

Sigismond II Auguste
(Zygmunt II August)

Roi de Pologne

1548-1572

Unique fils de Sigismond Ier le Vieux. Il décède sans descendance et laisse le trône vacant aux grandes familles européennes.

Rois élus (1572-1795) [modifier]

Portrait

Nom

Dynastie

Règne

Notes

Armes

 

Henri III de Valois
(Henryk III Walezy)

Valois
(Walezjusze)

1573-1575

Fils d'Henri II de France. Il est élu roi de Pologne grâce aux manœuvres de sa mèreCatherine de Médicis. Il abandonne le trône de Pologne en 1575 et devient roi de France après le décès de son frère sous le nom d'Henri III.

Blason Henri Ier de Pologne.svg

Interrègne 1575-1576

Étienne Bathory

Étienne Ier Báthory
(Stefan Batory)

Bathory
(Báthory,Batory)

1576-1586

Il succéda en 1575 à Henri de Valois par l'influence du sultan turc Murad III, qui le soutint contre son compétiteur, Maximilien d'Autriche. Pour légitimer son accession au trône il épouse Anna Jagellon, sœur deSigismond II Auguste le dernier roi de cette dynastie.

COA polish king Etienne Bathory.svg

Interrègne 1586-1587 

Sigismond III

Sigismond III Vasa
(Zygmunt III Waza)

Vasa
(Wazowie)

1587-1632

Après la mort d'Étienne Bathory, il fut élu roi de Pologne et grand-duc de Lituanie le19 août 1587 par la Diète, avec le soutien du « tout-puissant » Grand Hetman Jan Zamoyski, et de la veuve du roi décédé Anne Jagellon.

COA polish king Vasa.svg

Ladislas IV

Ladislas IV Vasa
(Władysław IV Waza)

1632-1648

Fils aîné de Sigismond III Vasa. A la mort de son père il devient roi de Pologne. Il tente vainemant de réconcilier protestantset catholiques. Il meurt alors que les cosaques d'Ukraine commencent à s'insurger contre leurs seigneurs polonais.

Jean II

Jean II Casimir Vasa
(Jan II Kazimierz Waza)

1648-1668

A la mort de son frère le roi Ladislas IV Vasa, il est élu en 1648 au trône de Pologne.

Interrègne 1668-1669

Michel 
Wisniowiecki

Michel Korybut Wisniowiecki
(Michał Korybut Wiśniowiecki)

Wiśniowiecki

1669-1673

Il est élu le roi de Pologne par la petite noblesse qui a voté pour un polonais après les mauvaises expériences avec les rois étrangers et contre la volonté des aristocrates. Sous son règne, la Pologneest décentralisée, et le pouvoir central, ruiné, tombe aux mains des magnats.

COA polish king Michel Wisniowiecki.svg

Interrègne 1673-1674

Jean III

Jean III Sobieski
(Jan III Sobieski)

Sobieski

1674-1696

Sous le règne de Michel Korybut Wisniowiecki, Jean Sobieski, se range du côté de l'opposition, ce qui lui vaut une semi-disgrâce, bien vite oubliée par ses nombreux succès contre les Turcs. A la mort de Michel, Jean Sobieski est à son tour élu roi.

COA polish king Jean III Sobieski.svg

Interrègne 1696-1697

Auguste II

Auguste II le Fort
(August II Mocny)

Wettin
(Wettynowie)

1697-1704

A la mort du roi de Pologne Jean III Sobieski, il se porte candidat au trône de Pologne. Avec le soutien de la Russie du tsar Pierre Ier, il est élu roi de Polognecontre le prince de Conti, le candidat français soutenu par le roi de France Louis XIV.

Blason Auguste II de Pologne (1670-1733).svg

Stanislas Ier

Stanislas Ier
(Stanisław Leszczyński)

Leszczyński

1704-1709

Élu grâce au soutient de Charles XII de Suède après son invasion de la Pologne en réponse à l'attaque de Pierre Ier de Russie. Il est le père de Marie Leszczyńska, reine de France.

COA polish king Stanislas Leszczynski.svg

Auguste II

Auguste II le Fort
(August II Mocny)

Wettin
(Wettynowie)

1709-1733

Rétabli par le tsar Pierre Ier après labataille de Poltava (1709), il se maintient sur le trône jusqu'à sa mort.

Blason Auguste II de Pologne (1670-1733).svg

Auguste III

Auguste III
(August III)

Wettin
(Wettynowie)

1733-1763

Fils d'Auguste II, il entre en concurrence avec Stanislas Leszczyński pour le trône.L'empereur romain germaniqueCharles VI et la tsarine Anne se prononcèrent en sa faveur.

Blason Auguste II de Pologne (1670-1733).svg

Interrègne 1763-1764

Stanislas II

Stanislas II
(Stanisław August Poniatowski)

Poniatowski

1764-1795

Avec l'appui de la Grande Catherine, il est élu roi de Pologne alors que ses oncles auraient préféré un autre neveu, le princeAdam Casimir Czartoryski.

COA polish king Stanislas II Poniatowsky.svg

Entités postérieures aux partages de la Pologne [modifier]

Duché de Varsovie (1807–1815) [modifier]

L'usage, contraire au texte du Traité de Tilsit l'instituant, prévaut de nommer en français « grand-duché » cet État de création napoléonienne dont les noms polonais, latin et allemand se traduisent littéralement comme « duché ».

Portrait

Nom

Dynastie

Règne

Notes

Armes

Louis d'Anjou

Frédéric-Auguste Ier
(Fryderyk August I)

Wettin
(Wettynowie)

1807-1815

Petit-fils du roi de Pologne Auguste III, il refusa en 1791 le trône de Pologne qui lui était offert. Nonobstant, il fut duc de Varsovie par la volonté de Napoléon.

Blason Duché de Varsovie.svg

Royaume du Congrès (1815–1867) [modifier]

Le royaume polonais autonome est gouverné directement par le tsar de Russie.

Portrait

Nom

Dynastie

Règne

Notes

Armes

Louis d'Anjou

Alexandre Ier
(Aleksander I)

Romanov
(Romanow)

1815-1825

Officiellement, le Royaume du Congrès était une monarchie constitutionnelle avec letsar de Russie portant le titre de roi de Pologne.

Blason Russie XVIIIe siècle.svg

 

Nicolas Ier
(Mikołaj I)

Romanov
(Romanow)

1825-1855

Frère cadet d'Alexandre Ier, il est déposé par la diète le 25 janvier 1831 pendant l'Insurrection de Novembre. Par la suite, et jusqu'à la révolution bolchévique de 1917, la Pologne devient une partie (une province) de l'Empire russe sans constituer une identité politique ou nationale à part.